Cette semaine sur Triangle : Evolution et Involution dans la Mécanique Spitituelle.

Cette semaine, autour de Patrick Nguéma Ndong, l’équipe de guérisseurs, pasteurs et autres libres penseurs s’intéresse à "l’Evolution et l’Involution dans la Mécanique Spitituelle".

Pour suivre les débats branchez vous sur la radio panafricaine Afrika Numéro 1, du lundi au vendredi, entre 14h30 et 16h00 heure de Paris (rediffusion à 23h30 heure de Paris).

Site Web : http://www.africa1.com

Pour écouter depuis le Web : http://www.africa1.com/player.html

Les fréquences de la radio panafricaine : Abidjan 91.1 – Bamako 102 – Bangui 94.5 – Brazzaville 89.6 – Cotonou 102.6 – Dakar 102 – Douala 102 – Kinshasa 102 – Libreville 94.5 – Lome 102 – Malabo 103 – N’Djamena 103 – Niamey 103 – Ouagadougou 90.3 – Paris 107.5 – Porto Novo 102.6 – Yaoundé 106.7

Enjoy !!!

———-

Notes de l’émission du lundi 15/01/2007:

L’évolution dans le monde spirituel doit venir d’une involution de certaines tendances mauvaises (ou mauvaises qualités et défauts) de l’homme. L’alcool attire les esprits du mal. S’éloigner alors de l’alcool permet de se tenir loin de ses mauvais esprits là même.

Il ne s’agit pas de sortir du monde matériel mais plutôt de remettre chaque chose à sa place. L’homme doit savoir qu’à sa mort toutes ses richesses matérielles ne le suivront pas dans la tombe. Ce sont plutôt ses connaissances et ses expériences spirituelles qu’il aura faites sur le plan terrestre. Informations qui lui seront pratiques de l’autre côté pour évoluer sur d’autres plans de conscience.

La vie matérielle n’est qu’une introduction à la vraie vie, à la vie éternelle. Il ne sert donc à rien de ne s’occuper que de choses matérielles sans s’inquiéter des choses de l’après vie. Car une chose que tout adepte se rend compte c’est que la spiritualité s’occupe de se qui se passe après l’étape de la mort.

Certaines sectes enseignent bien l’involution matérielle, mais le problème c’est que cette dernière n’est pas temporaire, et de plus elle n’a pas pour but de favoriser l’évolution spirituelle. Noter bien que l’involution matérielle doit être temporaire et doit être suivie de la récupération de toutes ces richesses matérielles.

L’involution nécessite la présence d’un maître qui prévient à l’avance des inconvénients qui accompagnent la pratique spirituelle. Sinon l’apprenti adepte risque de prendre peur et de finir dans la folie s’il n’est repris en main par une personne qui s’y connait.

La pratique spirituelle nécessite de la patience et du temps afin de bien vérifier que l’on est pas entrain de prendre des risques contre sa propre santé mentale.

C’est que l’évoltution spirituelle ne peut se faire sans la connaissance des lois, instaurées par Dieu, qui gouvernement le monde matériel comme le monde spirituel. Vouloir brûler les étapes tout en ignorant ses mêmes lois est vraiment plus que risqué.

———-

Notes de l’émission du mardi 16/01/2007:

Un homme ne doit pas être monopolisé par ses occupations terrestres mais plutôt les relativiser. L’homme doit subir une involution sur le plan terrestre mais cette involution est d’ordre mental pas matérielle.

On ne peut évoluer sur le plan mystique sans sacrifice volontaire. Les techniques de chasteté et de jeun sont des techniques d’involution. Les prêtres catholiques sont ceux qui ont poussé ce renoncement jusqu’à l’extrême. Car il est connu que même les tradipraticiens sont parfois amenés à s’éloigner un temps de tout contact sexuel.

Cette involution permet à l’adepte de créer un espace en lui, espace qui sera rempli par du contenu spirituel. Un homme qui fait le choix de ne pas manger comme tout le monde permet à son corps de se nourrir des énergies cosmotiques qui l’entourent, même chose pour la respiration. C’est comme si l’être humain voulait dépasser les lois de la nature.

Un petit mot sur la carrière professionnelle suivie par les gens : en général le choix d’un profession est fait pour se venger d’une personne ou alors par programmation mentale en provenance de son milieu familial ou autre proche. Avec l’évolution spirituelle l’homme finit par se rendre compte que son but sur cette terre est de se spiritualiser et non de conquérir la matière.

Dieu étant vide il peut donc contenir l’univers. Mais certaines voies spirituelles comme le Zen Japonais ou le Chan chinois n’ont pour but que le vide. Or le vide sans rien d’autre, même avec la béate contemplation, est dangereux car ce vide peut se remplir de n’importe quoi si on n’y prend garde. La technique donne le vide mais il faut remplir ce vide avec quelque chose : la nature ayant horreur du vide, ce vide finira toujours par se remplir. 

Même les gens qui fuient la vie moderne des villes pour la forêt est confronté au vide de la nature qui est en fait constitué de tous les bruits de la vie sauvage. Une personne ayant fait face à ce vide peut entendre les fourmis parler et s’il n’y prend garde il peut se faire traiter de fou.

Ce vide qui se remplit est en fait un pouvoir que l’on obtient : on est alors libre d’en faire bon ou mauvaix usage. Le vide de l’homme spirituel n’est jamais vide, il est plein d’énergie en fait. Et quand l’énergie est présent, c’est là qu’apparaît la tentation (comme la tentation du Christ quand il se retire 40 jours et 40 nuits dans le désert).

Quand on est puissant spirituellement on risque de tomber dans le mal. C’est alors qu’intervient l’involution spirituelle… Au lieu de faire évoluer la société le pouvoir va alors provoquer l’involution de la société par des actes reprochables.

Le vide laissé par le départ d’un vice (la boisson/ancien démon) peut se remplir par le même vice des années plus tard si on ne remplit ce vide par une qualité (la lecture/un esprit de lumière).

———-

Notes de l’émission du mercredi 17/01/2007: Comment se développer spirituellement, quels outils et techniques utilisés ?

L’évolution spirituelle nécessite des sacrifices. Il s’agit de sacrifier ses faiblesses au niveau matériel. Par dessus tout le sacrifice à faire est le sacrifice de l’égo afin de ne plus être un homme animal. Attention rendre son égo plus fort que celui des autres c’est retomber dans le piège de la masse. C’est en se libérant de son égo que l’homme atteint son super égo là où il y a le pouvoir.

Le monde fait tout pour nous éloigner de notre centre : tout plein de couleurs, tout plein de senteurs, tout plein de sons, etc. Celui qui atteint cet focalisation est à même de maîtriser son environnement extérieur. Il attire alors de bonnes choses tout en éloignant les personnes/êtres qui nuisent à son développement. Attention une fois, il ne s’agit pas ici de s’enfermer dans sa tour.

Dans les grandes traditions initiatiques on parle de renaissance, qui est donc une sorte d’involution sur le plan matérielle. En fait on ramène l’adepte à son état de bébé afin de lui rappeller la mission pour laquelle l’adepte a été envoyé sur terre. A son retour à la vie l’adepte est alors une autre personne, car il a été ramené à l’état originel, ce qui lui permet de se débarassé de son égo, et d’acquérir avec le temps les pouvoirs utiles à sa mission.

Lors de l’initation le passage de la vie à la mort (on parle alors de régression sur le plan mentale) ramène donc l’adepte à son état originel avant son arrivée sur la terre. Ce qui lui permet alors de rencontrer les ancêtres, de confesser des choses que la vie de tous les jours lui a faites oubliées.

La première technique de développement spirituel est de chercher à savoir pourquoi nous sommes sur cette terre. Le piège à ce niveau est de tomber dans les mains d’une secte qui va alors vous emprionner pour nous asservir. Car cette recherche est d’abord personnelle : aucun autre homme ne peut montrer à quelqu’un d’autre comment voir Dieu. Même les entités qui nous entourent peuvent nous induire en erreur : c’est que certaines entités portant le titre d’ange sont des démons placés à certains niveaux pour nous mener en bateau. Il faut donc être vigilant envers tous.

———-

Notes de l’émission du jeudi 18/01/2007:

Lors de l’initiation l’adepte est amené à s’intéresser à ce qui se passe à l’intérieur de lui et à ne pas trop faire attention à l’activité extérieur. Parce que l’initiation revient souvent à remettre en question tout ce que l’on a appris depuis la naissance, l’adepte fait parfois face à des difficultés sur le plan matériel au début de son évolution spirituelle.

Car tout ce que l’on acquiert sur cette terre est de monter son égo sur les égos de l’autre : comment exploiter les autres, comment être mieux payé que les autres, comment créer de meilleures armes que l’autre, etc. On va jusqu’à maîtriser la matière avec les bombes atomiques et toute l’industrie atomique que l’on connaît de nos jours. Mais si on ne connaît pas les principes divins, à quoi sert d’avoir tous les doctorats du monde?!!!

———-

Notes de l’émission du vendredi 19/01/2007:

Attention un sorcier qui utilise des artifices ou des outils pour accéder à certains pouvoirs rapidement n’est pas à considérer comme un homme spirituel. Car un véritable homme spirituel n’a plus besoin de ces outils là. Quand la perfection est atteinte l’homme n’a plus besoin de demander quelque choses explicitement car les entités qui veillent sur lui, lui offrent tout ce dont il a besoin. C’est comme si sa route était balisée : des gens se détournent de leurs activités quotidiennes pour vous remettre des choses, pour vous proposer de vous rendre service, vous bénéficiez de circonstances favorables sans vous en rendre compte, etc.

Mais comme un homme spirituelle maîtrise les forces de la nature la limite est alors très faible entre celui qui ne fait qu’appliquer des recettes qu’on lui a transmises, et celui qui sait ce qu’il fait. Car autant il y a des recettes connues de tous autant il y a en chacun une force intérieure capable de rendre tout possible : on peut dire qu’au niveau de l’homme spirituel, il n’y a plus de techniques car l’homme spirituel devient/est lui même à la fois le pouvoir, la technique, la recette, l’outil, etc.

Une personne ayant atteint l’état christique n’a qu’à utiliser sa parole pour que sa volonté se matériales/manifeste. Car au début était le verbe et le c’est par sa parole divine que tout fut créé. Un apprenti sorcier qui s’appui encore sur une entité n’est même pas arrivé au premier degré de conscience supérieure. Car l’homme spirituel c’est que son corps doit rester sur terre et pourrir pour retourner à la terre d’ou il a été tiré, alors que son esprit doit retourner à Dieu d’où cet esprit a été aussi tiré. Un apprenti sorcier qui est donc encore lié à une entité reste limité à la sphère de conscience de cet entité là : ce n’est pas ainsi que l’on retourne à Dieu!!!

Dans la spiritualité c’est la responsabilité de chaque personne de se sauver, de se libérer, d’accéder à Dieu. C’est pour cela que l’on dit ausi que tout est possible à l’homme spirituel. C’est pour cela que ceux qui promettent l’amour, le travail, le succès, etc. à d’autres hommes sont des personnes qui sont dans l’erreur. Car même le Christ refusait parfois de faire les miracles que le peuple lui demandait.

Publicités

A propos arcturien

E.T being from Arcturus Star System... ;-)
Cet article a été publié dans Civilisations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s