Cette semaine sur Triangle : La Connection Entre Le Monde Politique et le Monde de la Tradipratique

Cette semaine, autour de Patrick Nguéma Ndong, l’équipe de guérisseurs, pasteurs et autres libres penseurs s’intéresse à "La Connection Entre Le Monde Politique et le Monde de la Tradipratique".

Pour suivre les débats branchez vous sur la radio panafricaine Afrika Numéro 1, du lundi au vendredi, entre 14h30 et 16h00 heure de Paris.

Site Web : http://www.africa1.com

Pour écouter depuis le Web : http://www.africa1.com/player.html

Les fréquences de la radio panafricaine : Abidjan 91.1 – Bamako 102 – Bangui 94.5 – Brazzaville 89.6 – Cotonou 102.6 – Dakar 102 – Douala 102 – Kinshasa 102 – Libreville 94.5 – Lome 102 – Malabo 103 – N’Djamena 103 – Niamey 103 – Ouagadougou 90.3 – Paris 107.5 – Porto Novo 102.6 – Yaoundé 106.7

Enjoy !!!

———-

Notes de l’émission du mercredi 27/12/2006:

En Afrique les chefs le sont de naissance. Certaines femmes sont de naissance capable de donner le jour à des chefs. Les gris-gris ne sont là que pour augmenter/magnifier le charisme naturel du chef. Les gris-gris en eux mêmes ne peuvent rendre une personne chef, s’il n’est pas lui même destiné depuis la naissance à être chef.

Derrière un chef se cache une femme : certains grands guerriers des temps anciens se protégeaient, avant d’aller à la bataille, avec le sexe de sa femme (certains disent même qu’il se cachait dans le sexe de sa femme, s’en servant comme bouclier) : si le chef était mort au combat, son corps pouvait disparaitre et il pouvait apparaitre sous forme de chien noir chez lui. Sa femme avait alors le loisir de dire certaines incantations pour faire apparaître sont corps de nouveau pour qu’il aille au front continuer la bataille. La femme devait donc être pure, i.e. elle ne devait pas tromper son mari et vivre parmis des femmes qui n’étaient plus sexuellement actives. L’avantage de la femme est de faire développer pendant 9 mois l’homme en son sein, elle s’est donc tout de l’homme. Alors que l’homme ignore tout de la femme.

Pendant le combat de son mari sur le champs de bataille la femme pouvait regarder dans une calebasse les événements en direct : elle tenait son pouvoir de son sexe. C’est à travers la femme que le totem de l’homme parle à l’homme. Une femme fidèle peut ainsi transmettre chaque matin à son mari les nouvelles en provenance de son totem. La femme est la gardienne du totem car contrairement à l’homme qui est volatile et va à l’extérieur, la femme elle prend soin de l’intérieur : L’homme est la porte mais c’est la femme qui se trouve à l’intérieur de la maison.

Certaines femmes se plaignent d’avoir été volé par les hommes concernant le pouvoir alors que c’est le contraire : les femmes ont cédé le pouvoir aux hommes afin de mieux le contrôler. Généralement la plupart des connaissances du monde spirituel ont été découverts par les femmes, de par leur inspiration féminine les femmes sont proches du monde spirituel, et ce sont elles qui ont partagé ces connaissances avec leurs conjoints.

Souvent en Afrique un homme politique désirant le pouvoir doit avoir le "Ventre". Et c’est ce ventre qui ayant faim a besoin de "pièces détachées" (bras, clitoris, etc.). Le sang étant la substance la plupart en accord avec ce "ventre" il lui faut donc des membres ou morceaux du corps humain. Mais il ne faut pas oublier qu’après avoir vendu tous les membres de sa propre famille on devient soi même la victime à sacrifier car, même si on nourrit un démon tous les deux ans, un démon aura toujours faim.

Normalement la nature fourni à celui qui est destiné à être chef tous les éléments nécessaires à son bien être et à l’affermissement de son pouvoir. Ce sont des pratiques étrangères à l’Afrique ancestrale comme le commerce et la politique qui ont entraîné les africains à exploiter leurs proches dans ces sacrifices pour la conquête du pouvoir.

———-

Notes de l’émission du jeudi 28/12/2006: Les Pouvoirs des Anciens Chefs – Les pièces détachées (clitoris, etc.)

En Afrique dans les temps anciens les Chefs n’étaient pas libres : le jour ils devaient servir leur peuple, et la nuit ils pouvaient se livrer à d’autres activités… de manière discrète cependant. Ils étaient également obligés de suivre certaines règles telles que l’hétique, la droiture, l’honnêteté, etc. sauf en période de guerre.

En Afrique de nos jours, surtout à cause de pratiques héritées de l’étranger (et venues remplacées des pratiques naturelles déjà existantes), nous voyons des Chefs qui ne sont intéressés que par la fin, le résultat, qu’importe la manière d’y arriver.

Par exemple, plutôt que de découper les petites filles (vierge) pour récupérer leurs clitoris afin de deccupler ses capacités oratoires, il existe une préparation à base naturelle (un animal) qui permet d’obtenir les mêmes effets.

De toutes les manières pour être en mesure de conserver et augmenter ses potentialités de Chef il faut un ventre, la semence de la sorcellerie, et il faut pouvoir garder ce ventre. Certains ne pouvant garder le ventre se retrouvent à l’hopital ou chez le tradipraticien en train de vomir un bout de chair. D’autres capables de conserver le ventre sont obligés de faire des sacrifices, et on sait comment cela finit : par le sacrifice ultime du sacrificateur en chef. Car dans les tables de nuit, ne peuvent participer que ceux qui ont aussi des viandes à fournir. Et quand il n’y a plus de viande, c’est le Chef qui se fait manger par le démon de la tontine (de la petite association mystique).

Le Chef traditionnel est une personne née pour devenir Chef, de naissance il a son propre charisme, son propre ventre et c’est aidé des éléments de la nature qu’il se développait et grandissait en puissance.

Les Chefs actuels mangent les gens afin de voler les pouvoirs des autres. En général ces tontines de nuit commencent par des associations banales qui se disent mangeur de chats pour voir en esprit, pour être agile, etc. Et à la fin on finit par manger les hommes (et pas n’importe lesquels, ni n’importe comment) pour se procurer leur pouvoirs. En fait, les autres hommes deviennent aux yeux de notre apprenti comme du bétail à consommer pour se nourrir en énergies (capables de lui fournir en tels et tels pouvoirs particuliers).

Les Chefs actuels sont des personnes très attentionnées, très peureuses : vais je être empoisonné, mon avion va-t-il crasher, etc. D’où le besoin de s’attacher les services d’un tradipradicien… ou d’un esprit familier.

Le tradipraticien au service d’un Chef actuel est un prisionnier malgré. Si son candidat, ou protégé, arrive au poste voulu, le tradipraticien doit se retirer dans un lieu protégé. 

Rappellons nous que le grand Soundiata après s’être fait faire un bouclier magique par son forgeron a éliminé ce dernier. Un autre Chef ancien, si ce n’est le même Soudiata, avait de même tué son sorcier après que ce dernier l’est protégé des flèches et des balles.

———-

Notes de l’émission du vendredi 29/12/2006:

Les politiciens qui vont vers la magie noire doivent savoir que c’est à leur risques et périls. Car le démon qui les protège et les soutient peut devenir jaloux de "sa créature/création" et lui en vouloir.

En périodes électorales il y a des catégories de personnes à qui on recommande de ne pas sortir seul le soir : jumeaux, albinos, bossus, les personnes détentrices d’un certain charisme, enfants (vierge), etc.

Le tradipraticien auquel s’adresse ces politiciens là est lui même en quête de "produits" pour ces propres fins. Il ne leur remettra pas forcément toutes les énergies ou chances demandées.

Un tel politicien qui fait ce genre de pratiques devient de plus en plus étranger à lui-même : les énergies volées, une fois épuisées, laissent place aux défauts et maladies du sang des personnes qu’il a sacrifiées. Vis à vis de la justice divine le politicien et le tradipraticien (même à faible part) seront punis. Non pas toujours après leurs morts mais souvent vers la fin de leurs vies : pertes de membres de leurs familles, pertes de l’utilisation d’une partie du corps, etc.

Lorsqu’on fait de la politique on doit avoir une certaine influence sur la foule et pour cela il faut pouvoir diriger dans l’astral l’égrégor de cette foule là, notamment via le support des démons et autres créatures du bas astral. Bien entendu cette influence peut être opérée via le charisme naturel, sinon ce n’est pas la personne même qui contrôle la foule mais bien les démons de l’astral. Même dans la nature (forêt, eau, etc.) on a des ingrédients pour développer ce charisme.

Maintenant que nous sommes à l’ère du verseau les choses qui se faisaient par le passé dans le noir sont désormais visible à la lumière du jour : cela en accord avec la règle qui dit que tout est soumis à son propre cycle.

En résumé, tout pouvoir vient de Dieu c’est pour cela que les personnes appelées à devenir Chefs doivent utiliser les moyens positifs/naturels de la tradipratique afin de magnifier leurs pouvoirs/charismes personnels. Pour les politiciens qui se tournent vers la magie noire afin d’assoir leur autorité peuvent non seulement détruire leur propre personne, mais aussi leur famille et partant toute la nation.

Advertisements

A propos arcturien

E.T being from Arcturus Star System... ;-)
Cet article a été publié dans Civilisations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s