Cette semaine sur Triangle : Les Huiles Essentielles Dans La Tradipratique Actuelle

Cette semaine, autour de Patrick Nguéma Ndong, l’équipe de guérisseurs, pasteurs et autres libres penseurs s’intéresse aux "Huiles Essentielles Dans La Tradipratique Actuelle".

Pour suivre les débats branchez vous sur la radio panafricaine Afrika Numéro 1, du lundi au vendredi, entre 14h30 et 16h00 heure de Paris.

Site Web : http://www.africa1.com

Pour écouter depuis le Web : http://www.africa1.com/player.html

Les fréquences de la radio panafricaine : Abidjan 91.1 – Bamako 102 – Bangui 94.5 – Brazzaville 89.6 – Cotonou 102.6 – Dakar 102 – Douala 102 – Kinshasa 102 – Libreville 94.5 – Lome 102 – Malabo 103 – N’Djamena 103 – Niamey 103 – Ouagadougou 90.3 – Paris 107.5 – Porto Novo 102.6 – Yaoundé 106.7

Enjoy !!!

———-

Notes de l’émission du lundi 18/12/2006:

Nous savons avec la découverte des tombeaux des anciens égyptiens que l’usage des huiles essentielles en cosmétique date de plusieurs milliers d’années. Mais en Afrique les huiles essentielles, disponibles dans la nature, telles que l’huille de palme sont utilisées aussi pour soulager certains maux tels que les rhumatismes.

Il semble qu’il y ait actuellement une guerre contre les huiles telles que le cholestérol en oubliant que les huiles contiennent des éléments forts riches pour la vue, et d’autres composants comme la vitamine D.

Depuis la haute antiquité les huiles végétales sont employées pour entretenir la beauté, la santé et pour l’alimentation.

Les huiles essentielles ne sont pas seulement d’origines végétales car on peut aussi en extraire des animaux (crabes, crevettes, serpents, etc.). Toutes les huiles essentielles ne sont pas des huiles car l’eau de rose en fait par exemple partie. 

———-

Notes de l’émission du mardi 19/12/2006:

L’huile permet au cerveau de fixer la vitamine E, elle permet aussi messages synaptiques de transiter correctement entre les connexions neuronnales au niveau du cerveau. Il ne faut pas donc s’interdire de consommer des huiles (cholestérol, et autres).

Les fleurs, le tronc, les feuilles, les branches contiennent tous des huiles. La récolte de ces divers parties de plantes dépend donc de la période de la journée : généralement la récolte se fait en matinée pour profiter au maximum des essences les plus subtiles (et donc très volatiles) des plantes. La récolte ne se fait pas en quantités industrielles, il y a donc protection de l’environnement naturel par les ngangas. 

L’arbre qui pousse seul dans la forêt est plus fort que l’arbre planté de la main de l’homme. Lors de la récolte l’arbre indique par divers moyens comment le nganga peut récolter ses différents éléments (huiles, feuilles, écorces, etc.).

Certaines huiles ne sont pas à consommer par n’importe qui et n’importe comment :

– des olives, on tire des huiles qui réveillent les sens des gens, attention à ne pas en donner à des personnes déjà violentes (conseils en direction des femmes ayant des maris chauds/violents) ;

– l’ail permet de traiter les problèmes vasculaires car de même que l’oignon il sert à déboucher les artères, et à nettoyer le sang ;

– les huiles contre le diabète et la tention, moins volatiles, sont conservables un peu pas partout (pas de restrictions) ;

– les branches et les racines sont utilisées comme des antibiotiques (ccontre des infections) ;

Attention toutefois avec les huiles car il n’est nullement question des huiles vendues dans le commerce remplis de substances chimiques. D’ailleurs le corps des personnes qui vivent en ville habitués à ces substances chimiques là sont la cause des soucis que rencontrent certains thérapeutes lors de l’administration de soins à leurs patients…

———-

Notes de l’émission du mercredi 20/12/2006:

Beauté, santé, nutrition sont les principaux domaines ciblés par les huiles dans la tradipratique africaine.

Le miel contient une huile nommée la gelée royale (la matière dont est faite les alvéoles) très intéressante pour la nutrition, lutte contre les infections bactériologiques, pour le contrôle du poids, pour une bonne constitution physique.

La consommation quotidienne de l’ail permet une purification à long terme du sang. Comme c’est dans le sang que se développe les maladies cela permet d’avoir une bonne santé. L’ail est également réputé en tant qu’afrodisiaque.

Les racines de cocotier bouillies peuvent être appliquées comme des cataplasmes pour des blessures, cette potion bue permet également de traiter les maux de ventre, les diarhées sanguinolentes (rouges).

A propos arcturien

E.T being from Arcturus Star System... ;-)
Cet article a été publié dans Civilisations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s