Cette semaine sur Triangle : La Croyance et le Développement

Cette semaine, autour de Patrick Nguéma Ndong, l’équipe de guérisseurs, pasteurs et autres libres penseurs s’intéresse à "la Croyance et le Développement".

Pour suivre les débats branchez vous sur la radio panafricaine Afrika Numéro 1, du lundi au vendredi, entre 14h30 et 16h00 heure de Paris.

Site Web : http://www.africa1.com

Pour écouter depuis le Web : http://www.africa1.com/player.html

Les fréquences de la radio panafricaine : Abidjan 91.1 – Bamako 102 – Bangui 94.5 – Brazzaville 89.6 – Cotonou 102.6 – Dakar 102 – Douala 102 – Kinshasa 102 – Libreville 94.5 – Lome 102 – Malabo 103 – N’Djamena 103 – Niamey 103 – Ouagadougou 90.3 – Paris 107.5 – Porto Novo 102.6 – Yaoundé 106.7

Enjoy !!!

———-

Notes de l’émission du lundi 27/11/2006:

Il semblerait que les croyances aujourd’hui en Afrique ne contribuent pas à son développement. Le monde actuel est l’incarnation de la réligion Chrétienne : même les pays musulmans vont acheter des armes et de la technologie chez les américains.

Mais est-ce normal pour un africain de dire qu’il est chrétien? Etant donné que les croyances traditionnelles des africains ont été taxées d’Anti-Bien, et que malgré la christianisation de l’Afrique ce continent demeure toujours sous-dévéloppé.

La vraie croyance pour l’homme est de voir son origine, et avec les connaissances qu’il a des pouvoirs de ses ancêtres il peut monter ou descendre. Les japonais ont connu un développement fulgurant car ils ont su allier la tradition du culte shintoiste et la technologie la plus avancée (informatique, robotique, etc.). Faire de l’informatique n’empêche personne de croire à la puissance héritée des ancêtres.

———-

Notes de l’émission du mardi 28/11/2006:

Certaines personnes croient à tord avoir la foi juste en pasalmaudiant à tord et travers "Au nom de Jésus" alors qu’il ne s’agit que de conditionnement. Il faudrait quitter ce conditionnement pour retrouver la foi d’origine. Car ce n’est pas le conditionnement qui permettra le développement de la personne.

Un exemple du retour à la foi d’origine est donnée par le Président vénézuélin Morales qui, même économiste, n’a pas hésité à revenir ouvertement aux croyances de ces ancêtres Mayas.

L’Afrique a fait l’expérience de la réalité spirituelle et en connaît les tenants et les aboutissants, contrairement au développement occidental qui nie la réalité spirituelle.

Les peuples rattachés à leur tradition préfèrent contourner une rivière plutôt que de la franchir par un pont comme le veut le développement à l’occidental. Ces peuples rattachés à la tradition n’ont pas c’est vrai créer de bateaux, mais ils avaient des pirogues pour aller voir leur famille vivant pas très loin d’eux; contrairement au développement occidental qui a créé des vaisseaux de mer pour aller voir ailleurs si’l existait une meilleure terre que la leur (recherche du paradis).

Les occidentaux, jusqu’aux Américains fiers de leurs fusées spatiales, sont fiers de faire des films sur la guerre de Troie. C’est parce que leur civilisation est basée sur certains croyances, mythologies et autres. Ce qui donne la force à leur esprit, à leur égrégor. Et on voudrait que l’Afrique ne fasse pas de même en rappellant au reste du monde que l’Egypte Pharaonique est avant tout une nation noire/nègre? N’est ce pas une manière de l’empêcher de nourrir sa propre conscience mythologique, son propre égrégor, pour son développement réel au cours de ce 3ème millénaire (l’Afrique devait en effet connaître des temps difficiles tels que le prévoient les cycles naturels d’évolution : naissance, développement, maturité, décroissance, mort, sommeil, naissance, développement, etc…). 

Dans l’Ancient Testament les Juifs fotn souvent appels au Dieu d’Israël qui n’est autre que le Dieu des Egyptiens, des africains, des noirs. Certains se sont ainsi accaparés les mythes des peuples qu’ils cotoyaient pour s’en faire des faire valoir au détriment de ces mêmes peuples.

———-

Notes de l’émission du mercredi 29/11/2006: Comment développer l’egrégor de l’Afrique? 

Il faut à la fois un aspect physique et un aspect spirituel. Tout commence par un point focal, chez les Hebreux il a été représenté par l’Arche d’Allinace. Chez les Chrétiens il y a Rome et chez les Musulmans La Mecque. Mais où se trouve le point focal, l’Hotel, de l’Afrique que la Bible promet?

L’Egypte est dans la Bible en fait le pays de Misraïm, la Force de Dieu. La malédiction n’est pas tombée sur CHAM mais sur Canahan et sur 3 générations seulements. De même que Christian R. a reçu la révélation à l’origine de la Rose Croix, il faut également qu’un africain reçoive une telle révélation pour le réveil de l’Afrique.

Avec les propres connaissances et réligions de l’Afrique on a voulu faire croire à l’Afrique qu’elle n’a jamais rien apporté à l’Humanité. L’Afrique de son côté croit que les connaissances et réligions venues de l’extérieur ne la concerne en rien. Alors que ce ne sont que ses connaissances et réligions remaniées par l’extérieur à son encontre.

Si chaque africain retourne à son origine pour réveiller le robot astral de sa famille alors l’Esprit de l’Afrique va se réveiller. L’Afrique est la réserve du reste du monde, car l’Afrique a gardé ses racines.

———-

Notes de l’émission du jeudi 30/11/2006:

La plupart des mouvements spirituels tiennent leur légitimité historique en faisant remonté leurs origines à l’Egypte. Alors que dans l’esprit de tout le monde il semble qu’il y est l’Afrique noire d’un côté et l’Egypte (avec l’Europe collée de près) de l’autre côté.

Parmis les fils de Noé il ya Misraïm la Force de Dieu, et Cham (l’homme de couleur car il était noir alors que le reste de sa famille, ses frères, même sa femme est blancs) le courageux qui a pu voir son père en son corps de gloire. Misraïm s’est installé en Egypte et son Cham du côté du pays de Kouch (Ethiopie actuelle?). Egypte signifie noir. Comment donc le noir peut-il se transformer en blanc?

Historiquement Moïse serait le continuateur des oeuvres, croyances et systèmes de pensées de Akhénaton. Un colloque fait au Cameroun par des penseurs et chercheurs du monde entier en est arrivé à la conclusion que Moïse n’était autre qu’un noir africain.

Abrahm devenu Abraham par la suite est de même d’origine africaine, c’est à dire noire. Israël ne peut exister que comme une famille issue de l’Egypte : notamment la famille des Cohens.

L’Occident impose des systèmes qui nivellent les clivages, les différences de niveaux : mêmes les médiocres y ont droit. Mais accéder au haut du panier est plutôt rare. C’est ce qui justement est le propre des pratiques africaines et autres sud américaines, qui connectent la personne à son être intérieur. L’Afrique doit se rendre compte de ses origines, des origines de toutes ses religions "venues" de l’Occident, pour se revaloriser. Ce qui compte ce n’est pas la réligion mais les connaissances qu’apportent la réligion.

Satan est un concept venu de l’Occident et des réligions du Livre, car dans les langues vernaculaires africaines un tel être capable de rivaliser n’existe. Sinon en termes de mauvaises tendances venant de l’intérieur de l’homme. Car l’homme est avant tout responsable de ses actes et de ses paroles. Le mal venant de l’extérieur est un concept venu de l’Occident.

Japhet dont le nom signifie l’expansionniste est le fils de Noé à l’origine des nations de couleur blanche. D’où qu’il ne faut pas s’étonner qu’ils aient toujours eu le désir d’aller voir ailleurs, au loin, ce qui s’y trouve.

Les manuscrits de la mer morte retrouvé dans les grottes de Nag Hamadi renseignent les chercheurs actuels de la vérité qui était connue de tous en ces temps du début de l’ère chrétienne, et qui faisaient mention de la couleur noire des personnages cités plus haut.

———-

Notes de l’émission du vendredi 01/12/2006:

Ce qu’il y a de positif avec l’occident c’est qu’il a su allier ses croyances et ses réligions afin de les mettre en adéquation avec son développement économique et industriel. En ce début de siècle où l’internet est roi le développement endogène, dans son coin tout seul, n’est plus envisageable. Il nous faut prendre en compte toutes les autres réligions et croyances, sans pourtant cracher dans la soupe qui nous a nourrit.

Dans toute chose il ne faut pas se départir de l’esprit critique, de l’esprit de discernement. Afin de ne pas s’engluer dans des problématiques qui ne nous concernent. Il faut être bien établi sur ses bases, et utiliser les apports extérieurs pour parfaire ses connaissances.

En fait le problème n’est pas de croire mais de savoir. Par l’exmple, lors de l’initiation il s’agit surt surtout de connaissances.   

A propos arcturien

E.T being from Arcturus Star System... ;-)
Cet article a été publié dans Civilisations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s