Le Héros Africain De La Semaine : Yvette PARES et la Création de l’Hopital Traditionnel de Keur Massar

Dans ce livre, Yvette Parès nous raconte son parcours du monde scientifique occidental à son initiation à la médecine traditionnelle africaine. Après avoir acquis un solide bagage scientifique (biologiste, botaniste, bactériologiste, chercheur et médecin), elle désire découvrir d’autres horizons et va poursuivre ses travaux de chercheur à Dakar, notamment sur le bacille de la lèpre. Ses avancées sur la culture de ces bacilles furent fulgurantes, mais à la mesure de l’inefficacité des traitements antilépreux proposés. Elle va alors mesurer l’impuissance et le manque d’humanité de la médecine occidentale.

Ce livre dont Yvette Parès est l’auteur, n’est pas un procès d’intention contre la médecine occidentale mais un témoignage d’une personne initialement profondément façonnée par la mentalité moderne découvrant que l’on peut savoir autrement et de manière plus vaste, quoiqu’en disent les scientifiques, dont l’orgueil et l’ignorance plongent chaque jour davantage ce monde dans le chaos. On retrouvera dans cet ouvrage le cheminement d’un être, encourageant pour ceux qui s’imaginent que le monde s’arrête aux conceptions toutes artificielles des modernes, sans pour autant y trouver leur accomplissement.
 

Mot de l’éditeur :

Yvette Parès arrive à Dakar en 1960. Chercheur en biologie et médecin, elle parvient la première à cultiver le bacille de la lèpre. Cependant les résultats obtenus auprès des malades la déçoivent.
Sa rencontre avec un grand maître guérisseur Peul, Dadi Diallo, change profondément son regard sur la médecine occidentale.

Elle découvre la puissance thérapeutique des plantes africaines : récolte, préparation, prescription. La différence est fulgurante : d’un côté une médecine occidentale qui engendre beaucoup de méfaits (germes résistants, maladies infectieuses plus coriaces, maladies nosocomiales…) et de l’autre, une utilisation efficace des plantes africaines, une parfaite structuration des traitements, et des résultats concrets !
La création de l’Hôpital Traditionnel de Keur Massar réhabilite la médecine traditionnelle africaine. C’est cette fabuleuse aventure humaine qui nous est racontée. Et après 20 ans d’activité, un bilan apparaît : des résultats remarquables des traitements antilépreux ; prévention de la lèpre infantile, de différentes maladies infectieuses bactériennes, la tuberculose ; et aussi l’essor de la pharmacopée traditionnelle, la création d’associations de tradipraticiens…

«Notre souhait le plus profond est que ce témoignage porté sur la médecine traditionnelle africaine suscite de nouvelles conceptions et réalisations pour la santé du monde en mobilisant les savoirs, les intelligences et les coeurs dans un vaste mouvement planétaire. Ne serait-ce pas la meilleure des mondialisations ?».

Une expérience exceptionnelle qui ouvre de nombreux espoirs.

Enjoy !!!

Site Web de l’Hopital Traditionnel de Keur Massar : http://hopmedtrad.free.fr/

Sources : http://www.africa1.com/eugenie_enaparle.php

A propos arcturien

E.T being from Arcturus Star System... ;-)
Cet article a été publié dans Devoir de Mémoires. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s