Cette semaine sur Triangle : La Pollution Spirituelle

Cette semaine, autour de Patrick Nguéma Ndong, l’équipe de guérisseurs, pasteurs et autres libres penseurs s’intéresse à la Pollution Spirituelle.

Pour suivre les débats branchez vous sur la radio panafricaine Afrika Numéro 1, du lundi au vendredi, entre 14h30 et 16h00 heure de Paris.

Site Web : http://www.africa1.com

Pour écouter depuis le Web : http://www.africa1.com/player.html

Les fréquences de la radio panafricaine : Abidjan 91.1 – Bamako 102 – Bangui 94.5 – Brazzaville 89.6 – Cotonou 102.6 – Dakar 102 – Douala 102 – Kinshasa 102 – Libreville 94.5 – Lome 102 – Malabo 103 – N’Djamena 103 – Niamey 103 – Ouagadougou 90.3 – Paris 107.5 – Porto Novo 102.6 – Yaoundé 106.7

Enjoy !!!

———-

Notes de l’émission du lundi 30/10/2006:

Le cas récent de la Côte d’Ivoire polluée par des déchets chimiques (Abidjan). Certaines pollutions peuvent faire fuir les génies de l’Afrique. Comment donc certaines organisations veulent polluer l’Afrique et ses terres vierges encore peuplées de génies.

Les guerres futures se feront dans des champs de batailles spirituels. Il faut donc dès maintenant se préparer à ce type de combat, tout en détruisant les défenses adverses.

Dans les villes bétonés de l’occident les esprist sont rares (Paris, Londres, etc.). Les esprits n’aiment pas la saleté, la pollution étant la pire des saletés.

D’autres formes de pollution sont les systèmes de pensées n’ayant plus cours en Europe. Ou certaines pensées venues de l’Occident : par exemple les différentes interdictions causées par des maladies d’animaux comme ne pas manger de boeufs (la viande folle), de poulets (grippe aviaire), etc.

Cette pollution à Abidjan ne serait-elle point une tentative de faire fuir les esprits qui oeuvrent pour la paix en Côte d’Ivoire?!!! Un homme est comme un pays : pour y entrer il faut d’abord rabaisser ce pays, le déshabiller/départir de cette chose qui le protège de l’intérieur.

Les réligions classiques ou dites du livres sont correctes, cependant l’Africain fait souvent l’erreur de se mettre dans l’égrégor d’une autre vérité, tout en laissant tomber complètement ses racines. Toute réligion implique un égrégor. Le but de toute réligion est la conquête de nouveaux adeptes sinon c’est la déperdition à plus ou long terme (d’où les prédictions de fin de monde pour sauver l’âme des nouvelles brebis, et les sauver des pratiques dites démoniaques de l’Afrique profonde).

———-

Notes de l’émission du mardi 31/10/2006:

La manière de penser conditionne la manière dont on accède aux plans spirituels. Se détacher de sa culture c’est comme se détacher de son ancestralité mystique. L’on devient alors un être pensé et non un être pensant. La pollution spirituelle peut donc être aussi causée par les phylosophies, les réligions, les pensées qui viennent d’ailleurs.

Derrière toute manipulation il y a souvent un manipulateur, un intérêt matériel. En Afrique les missionnaires sont d’abord arrrivés avec leurs doctrines de paix avant les colonisateurs et leurs armes, afin d’amoindrir les défenses de l’africain.

En Afrique il n’y avait pas de leader ou de maître à penser. La spiritualité était l’imitation de la nature et non la recherche effrénée pour la recherche. Elle était d’ordre pratique. L’africain devrait se méfier de ces maîtres à penser et autres nouvelles phylosophies venant de l’extérieur, s’il ne veut pas se couper définitivement de ses racines, de ses ancêtres, de sa terre.

La pollution spirituelle est aussi la pollution de l’éther, qui est liée à la manière dont l’homme pense : Si les pensées sont troublées l’éther l’est aussi. Si l’éther est troublé, les pensées le sont aussi.

Toute pratique spirituelle implique les sorties dans le monde astral, et ces sorties (et aussi leurs interprétations) dépendent des clés culturelles propres à l’africain. L’africain vit il donc encore son propre rêve astral? Est-ce que ce ne serait pas une porte par laquelle d’autres cultures pourraient vaincre l’africain?

———-

Notes de l’émission du jeudi 02/11/2006: Comment résister à ces grandes marées de pensées qui viennent de l’extérieur ?

La pollution mentale venant de l’éther : certaines pensées de l’homme ne viennent pas de lui, il lui faut donc vérifier ce qui vient de lui et ce qui vient d’ailleurs.

Dans l’éther il y a de véritables courant de pensées qui envahisse le monde, font le tour du monde, et englobe tous les êtres.

L’homme ne doit plus être comme un morceau de bois qui dérive sur les flots de ses courants de pensées. Certains pensent mais ne sont plus (v. le "Je pense donc je suis" de Pascal qui n’était pas un idiot).

Les personnes vides de connaissances, notamment les personnes coupées de la culture (dialecte, réligion, etc.) de ses parent, sont de bons clients pour ces grandes marrées de pensées.

Il faut avoir l’habitude de faire des recherches comparées pour ensuite faire une synthèse afin de ne pas se faire entraîner par ces courants de pensées. Certains symboles peuvent ainsi emmener à faire penser que certains courants politiques sont en fait diriger par des loges noires et les démons associés. Mourrir pour une idéologie reviendrait en fait à mourrir pour un démon. Les victimes des confrontations entre idéologies ne seraient alors que des sacrifices faits vis à vis des démons de chaque faction.

Les réligions africaines peuvent très bien cohabiter avec les réligions arrivant de l’extérieur. Il y a pollution à partir du moment où certaines réligions extérieures affirment que les réligions africaines viennent du diable.

L’avancement technologique d’une société est lié à son avancement spirituel. L’Occident s’est perdu à partir du moment où on a pu créer des bombes de plus en plus destructrices sans faire progresser la spiritualité.On ne peut pas faire progresser la science sans faire progresser la spiritualité. Ou alors c’est que l’homme n’est plus un homme.

———-

Notes de l’émission du vendredi 03/11/2006:

L’Afrique n’est pas encore une terre très polluée car il n’y a pas beaucoup d’industries. Mais l’environnement peut-être modifié par les vibrations provenant de l’activité psychique de l’homme. Ce n’est plus l’environnement qui modifie l’homme, mais c’est l’homme qui modifie son environnement.

L’homme est un être dont on rempli de connaissances. A l’âge adulte il revient à l’homme de remettre en cause tout l’acquis en provenance de ses parents, l’école, etc. Il ne s’agit pas de rejetter tout ce qu’on nous appris ou tout ce que l’on a appris, mais plutôt de faire une synthèse. Ainsi en fonction de son raisonnement acquis un petit enfant peut penser que l’équation 2-3=-1 est impossible, alors que l’année d’après moyennant quelques apports de connaissances, il sera d’avis contraire.

A propos arcturien

E.T being from Arcturus Star System... ;-)
Cet article a été publié dans Civilisations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s